le prix n’est pas une fonction du coût

Ces derniers années, le vocabulaire du monde du managements’est enrichi de nouvelles expériences.

telles que « pricing dynamique »  « pricing power ». Ces nouveaux concepts sont le fruit du développement des moyens de gestion et traitement informatique des données. un pareil dispositif est mis en oeuvre grâce à un certain nombre de modélisation et dont les principales sont: les prix de pénétration, d’écrémage, d’alignement, Bundle, psychologiques

Depuis déjà plusieurs années GE a investi dans les compétences et les outils qui lui ont permis de développer et de mettre en place un dispositif de Pricing dynamique.

Dynamisme prospectif du fait de l’analyse prévisionnelle des éléments d’exécution du budget à venir qui permet de planifier les principaux éléments constitutifs de la tarification ; et un dynamisme rétrospectif qui assure une veille en temps réel de l’évolution de tous les composants du marketing mix et garantit une rétroaction dans les mêmes délais sur le paramétrage de ses tarifs. Dans ce modèle, fondé sur l’approche ABC dite Top/Down, le tarif est totalement orienté vers le marché et ses spécificités et non plus vers ses coûts de production. L’approche Top/Down signifie que les tarifs sont définis par le marché et ses conditions, Le processus de production étant la responsabilité souveraine de l’entreprise, celle-ci est donc tenue de fabriquer un produit de bonne facture à un tarif concurrentiel. GE agit dans le marché de l’intrant industriel de première monte.

   Les produits de GE constituent des intrants directs de production pour ses clients et de ce fait affecte, en tant que charge directe, le coût de leurs produits. Ceci implique une plus grande sensibilité au prix d’achat de la part des clients. Néo moins en tant qu’industriels, les clients de GE restent également sensibles à la ponctualité dans les livraisons, la flexibilité dans la programmation des commandes, la qualité du produit, particulièrement en termes de conformité aux normes techniques. AGE, la tarification s’impose comme axes prioritaires.  La rémunération de tous les facteurs de production selon les normes de qualité requises. Sa préoccupation principale étant de fournir un produit normalisé au meilleur tarif. A cet effet elle a adopté un système de pricing  dynamique à option qui permet de maximiser le profit. A partir d’un produit de base, l’entreprise satisfait les exigences commerciales d’un plus grand nombre de clients en fournissant le meilleur produit et surtout le meilleur prix en fonction des exigences du client. Un tél dispositif représente une solution en terme de management des ventes mais il est exigeant en termes de qualité d’information et de   fiabilité des données d’entrées. Pour être efficients, les systèmes de pricing dynamique exigent un système de suivi et de contrôle des coûts de production rigoureux à tous les stades et paliers. Ceci non pas pour déterminer un prix, le prix n’est absolument pas une fonction du coût, mais surtout et d’avantage pour rétroagir sur les modèles de production et faire en sorte que les coûts générés soient compatibles avec la rentabilité globale de l’entreprise. C’est là le principe de base de la démarche Top/Down de la méthode ABC (Activity Based Costing) en vigueur à Général Emballage SPA.

Par Abdalkrim TOUDJINE

Expert consultant 

Management & micro-économie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *